Ma situation

Écoles
Enseignants


Pour l’AI, l’intégration optimale des adolescents et des jeunes adultes dans le monde du travail est particulièrement importante. Lorsqu’il s’agit de détecter précocement des problèmes de santé et d’engager des mesures correspondantes, les enseignantes et enseignants peuvent apporter une contribution importante.


Égalité des chances en matière de formation

Collaboration entre l’AI et le CMFP

Le Case Management Formation Professionnelle (CMFP) du canton de Berne accompagne et soutient les adolescents et les jeunes adultes dans le but d’assurer une intégration durable dans le monde du travail. Le CMFP n’intervient qu’en cas d’échec des nombreuses mesures intrascolaires au niveau secondaire I et II.

L’AI a conclu une Convention de collaboration avec le CMFP. Elle doit encourager la détection précoce des adolescents et jeunes adultes ayant de toute évidence droit à des prestations et permettre d’éviter les annonces inutiles.

Informations complémentaires

Annonce de jeunes à l’AI

Soutien par l’AI

L’AI soutient les adolescents et les jeunes adultes dont le problème de santé a des effets sur le choix de carrière ou l’aptitude à suivre une formation. Les raisons étrangères à l’invalidité (situation familiale difficile, allophonie, etc.) ne donnent pas droit aux prestations.

Une demande à l’AI s’effectue par écrit par les parents ou la personne investie de l’autorité parentale. Quand un enseignant observe sur une période prolongée des limitations de performances ou des comportements étranges, inexplicables ou impossible à catégoriser, il doit rechercher le dialogue avec les parents et l’élève. Une clarification auprès du conseil éducatif peut être utile, le cas échéant. L’AI peut soutenir les adolescents et les jeunes adultes grâce aux prestations suivantes :
- mesures médicales
- moyens auxiliaires
- mesures professionnelles

Formation professionnelle initiale

Une demande pour des mesures professionnelles (conseil professionnel, formation professionnelle initiale) devrait intervenir dès la huitième année d’école. Lorsque le temps presse (par exemple au cours de la neuvième année), les personnes concernées devraient contacter l’AI dans les meilleurs délais afin de pouvoir discuter de la suite de la procédure. Les documents suivants devraient si possible être joints à l’annonce, afin de clarifier le droit aux prestations:

  • rapports médicaux confirmant la restriction de santé
  • rapports du conseil éducatif / SPEA
  • bulletins scolaires des dernières années
  • rapport de l’enseignant qui renseigne sur la problématique et ses effets sur le quotidien scolaire

Si les adolescents et les jeunes adultes ont droit à des prestations de l’AI, ils sont accompagnés par celle-ci dans le processus d’orientation professionnelle et bénéficient d’un soutien spécifique pour le choix d’une place de formation. L’AI reste impliquée, même pendant la formation. Elle finance les coûts supplémentaires autant que nécessaires. L’AI soutient les personnes concernées à tous les niveaux de formation (de l’apprentissage sur deux ans avec attestation de formation professionnelle (AFP) jusqu’au diplôme universitaire). Les adolescents et jeunes adultes éducables en pratique ont la possibilité de suivre une formation pratique INSOS ou une formation élémentaire AI. L’objectif de la formation consiste à trouver un travail sur le marché primaire de l’emploi.


Préparation à la formation

Stages de découverte et orientation professionnelle

Il est important que l’orientation professionnelle des adolescents et jeunes adultes souffrant d’une atteinte à la santé se déroule autant que possible comme pour les autres élèves. Ils doivent par ailleurs découvrir différents métiers par le biais de stages de découverte. À l’instar des autres adolescents et jeunes adultes, ils ont besoin d’un feedback afin de pouvoir faire le bon choix de carrière. Les stages dans un cadre protégé ne doivent être initiés par les enseignants qu’après concertation avec l’AI.