Allocation pour impotents

Les assurés qui ont besoin de l'aide régulière d’autrui pour accomplir les actes ordinaires de la vie (s’habiller, faire sa toilette, manger, etc.) ou de soins constants, voire d’une surveillance personnelle, sont impotents au sens de l’AI.

 

Vous avez droit à une allocation pour impotent si

  • vous êtes domicilié en Suisse ;
  • l’impotence s'est manifestée pendant une année au moins sans interruption ;
  • vous ne bénéficiez pas d’une allocation pour impotent de l’assurance-accidents obligatoire ou de l’assurance militaire.

 

Les mineurs impotents peuvent, dès leur naissance, toucher une allocation pour impotent. Les assurés âgés de moins d’un an ont droit à l’allocation dès qu’il est vraisemblable que l’impotence durera plus d'un an. Les mineurs qui ont besoin d’un nombre minimal d’heures de soins intenses touchent, sous certaines conditions, un supplément pour soins intenses.  Ce supplément n’est pas accordé en cas de séjour dans un home.

Le montant de l’allocation pour impotent diffère selon si l'assuré réside dans un home ou vit à domicile.

Sont également considérés comme impotents les assurés majeurs qui ne vivent pas dans un home et ont besoin en permanence d’un accompagnement régulier pour faire face aux nécessités de la vie (prestations d’assistance qui permettent une vie autonome à la maison, accompagnement pour les activités hors du domicile ou pour parer au risque d’isolement durable du monde extérieur). Les assurés qui souffrent uniquement d’un handicap psychique n’ont donc droit à une allocation pour impotent que s’ils touchent une rente AI.