Stratégie

La vision de l'Office AI Canton de Berne: offrir nos services aux personnes présentant une atteinte à la santé. Ce faisant, nous accomplissons une mission résultant de la loi et la politique, que nous considérons comme une base qui nous engage. L'AI est déficitaire. Conformément à la volonté politique, l'assainissement est exclusivement assuré au moyen d'une baisse des dépenses. Cet objectif, nous l'atteignons à l'aide des trois piliers stratégiques suivants: «Identification et exploitation du potentiel de réadaptation», «Examen précis des conditions ouvrant droit aux rentes» et «Sens de la mesure pour les autres prestations». Ce travail n'est possible qu'avec l'aide de collaboratrices et de collaborateurs motivés et compétents, que nous encourageons et considérons en conséquence. Nous considérons qu’une collaboration partenariale, en particulier avec les employeurs et les médecins est une condition essentielle pour une action réussie.

Identification et exploitation du potentiel de réadaptation

Pour chaque demande, nous examinons systématiquement le potentiel de réadaptation et l’exploitons au maximum. Nous procédons de même, par analogie, à chaque révision, c’est-à-dire que nous recherchons de manière ciblée les bénéficiaires de rentes de l’AI dotés d'un potentiel de réadaptation et faisons le maximum pour que celui-ci soit exploité.

Dans la phase d'intervention précoce, nous mettons à profit la marge de manoeuvre existante de façon offensive et engageons rapidement et sans complication des mesures prometteuses.
Les conditions ouvrant droit aux mesures de réadaptation professionnelles sont assorties d'une marge d'appréciation relativement élevée. Nous en tirons parti au profit des personnes assurées. Dans le doute, nous accordons une mesure de réadaptation professionnelle adaptée à la personne assurée, même si les conditions juridiques ne sont pas clarifiées jusque dans le moindre détail. Une réadaptation réussie revêt plus d'importance que la clarification exhaustive de la situation juridique.

Examen précis des conditions ouvrant droit aux rentes

Chaque demande de versement d'une rente est examinée en détail. Nous devons parfois nous accommoder de longues périodes de traitement de dossier, nécessaires à la clarification de situations médicales complexes. Grâce aux contacts personnels et à l'acquisition ciblée des informations requises, nous nous efforçons de réduire au maximum le délai de traitement. Dès que possible, nous veillons tout particulièrement à nous prononcer sur le droit aux prestations de rente avant l'expiration du maintien du paiement du salaire ou des indemnités journalières.
Nous examinons les cas de fraude à l'assurance qui nous sont signalés avec tous les moyens dont nous disposons. Nous procédons à une surveillance dès lors qu'il existe des indices concrets.
Les efforts visant à réduire le nombre de rentes ne doivent pas mener à un refus des rentes dues. Il importe tout autant de veiller à ce que les personnes présentant une atteinte à la santé obtiennent les prestations qui leur sont dues que de refuser des prétentions injustifiées.

Sens de la mesure pour les autres prestations

Nous examinons le droit aux autres prestations avec promptitude et en y consacrant le temps nécessaire. Plus le montant en question est bas, moins nous passons de temps aux éclaircissements, et réciproquement. Lors de l'octroi ou du refus des prestations demandées, nous mettons à profit la marge de manoeuvre existante en faveur des personnes assurées.

Berne, le 20 juin 2014
Dieter Widmer, Directeur