Médecin au SMR

Varisco.jpg

Médecin au SMR P.-A.V.

Le travail de médecin au SMR me plaît parce que…

c’est quelque chose de nouveau. Avant mon emploi actuel, j’ai travaillé comme médecin traitant dans différents hôpitaux et me suis occupé de patients. Dans le cadre de mes activités de médecin au SMR, le «patient» est toujours au centre des préoccupations, mais les objectifs sont différents. Le nouveau défi que je souhaitais relever, je l’ai trouvé ici à l’AIBE. En outre, j’apprécie le cadre juridique et les diverses professions que le contexte passionnant de l’AI me permet de découvrir.

 

Comment êtes-vous arrivé à l'Office AI Canton de Berne?

J’étais à la recherche d’un nouveau défi, je ne connaissais pas encore la médecine de rééducation et la médecine d’assurance. Une amie m’a parlé de l’AI, je me suis renseigné puis j’ai postulé avec succès.

 

À quoi ressemble la journée type d’un médecin au SMR à l’AIBE – en quoi consiste votre travail?

Au cours d’une journée typique, je suis chargé de déterminer au moyen des dossiers à disposition ou d’entretiens de consultation où se trouve l’atteinte à la santé ou en d’autres termes, de quelles maladies souffrent les assurés et dans quelle mesure ils sont restreints dans leur quotidien. À cet égard, la collaboration entre les divisions avec les spécialistes en réadaptation ainsi que les spécialistes en assurance est particulièrement importante. En outre, il faut évidemment rédiger de nombreux rapports.

 

Que faites-vous quand vous ne travaillez pas?

J’attache une grande importance à mes loisirs. J’aime écouter de la musique, aller au cinéma et partager un bon repas avec mes amis et connaissances.