Médecin au SMR

Service médical régional BE - FR - SO

L'activité au sein du SMR - une mission captivante, diversifiée et importante!

  • En tant que médecin du SMR, vous avez un aperçu des destins humains les plus divers et vous êtes au contact de différentes cultures.

 

  • Le travail est varié et il vous donne l'occasion de vous confronter à diverses problématiques et spécialités: Vous êtes en contact avec des spécialistes en assurances sociales et en réadaptation, des juristes, et vous êtes ainsi confrontés à de nombreux faits sociaux et juridiques.

 

  • Dans le cadre des examens effectués par vos propres soins ou en collaboration avec les spécialistes en réadaptation, vous êtes en contact direct avec les assurés. Vous contribuez à identifier les ressources des assurés et à trouver des solutions constructives pour l'avenir.

 

  • Avec les documents en votre possession et vos propres constatations médicales, vous assemblez un puzzle qui permet une évaluation juste de l'assuré. Vous travaillez en grande partie de façon autonome et assumez donc une grande responsabilité.

 

  • Un grand nombre de spécialistes sont à votre disposition si nécessaire (collègues internes au SMR, médecins consultants, experts).

 

  • Par une évaluation correcte, vous aidez des personnes présentant une atteinte à la santé à assurer leur existence (ou empêchez a contrario des prestations indues).

 

  • En cas de doute justifié (!), vous pouvez développer votre « sixième » sens.

 

  • Vous avez beaucoup de temps prévu pour la formation continue sur les aspects techniques et sur la médecine d’assurance.

 

  • Il est possible de poursuivre l'activité professionnelle au-delà de l'âge ordinaire de la retraite dans la mesure où vous disposez de connaissances d'expert.

 

  • Dernier point, mais non des moindres, même si l'on vous demande durant les horaires (flexibles) de travail une totale implication, vous êtes cependant exemptés des services d'urgence, gardes de nuit et du dimanche!

 

Interview avec une psychiatre RAD

 

Méthode de travail du Service médical régional SMR

Le service médical régional examine les conditions médico-assurancielles pour le droit aux prestations de l'AI (mesures de réadaptation, rente). Les rapports médicaux des médecins-traitants et l'ensemble des rapports des hôpitaux et des spécialistes servent de base à l'évaluation d'un état de santé. Les rapports des employeurs peuvent également être utiles. Le médecin SMR décide si les documents en sa possession permettent une évaluation approfondie de l'atteinte à la santé ou si d'autres clarifications sont nécessaires (examen par le médecin lui-même, autre laboratoire, radiographies, demande de précisions au médecin traitant, consultation entre médecins, expertise).

 

Les challenges du médecin SMR

Le médecin SMR doit posséder, dans l'idéal, des connaissances professionnelles étendues, de nombreuses années d'expérience clinique et des connaissances en médecine d’assurance. Il assume d'importantes responsabilités aussi bien vis-à-vis de l'assuré qu'à l'égard de la collectivité. Le médecin doit être à même de distinguer une maladie objectivable selon la classification CIM-10 et les difficultés d'un assuré dans le cadre des mutations sociétales de notre époque (esprit de performance, rentabilité d'une entreprise, diminution des réseaux familiaux et sociaux, etc.). Dans ce contexte, la collaboration entre le médecin SMR et les employeurs d'une part, mais aussi les médecins traitants d'autre part, revêt une importance particulière. En identifiant les capacités et les possibilités de la personne assurée, il contribue à un développement de l'assurance-invalidité permettant de renforcer les personnes dans leur développement et mettant l’accent sur une nouvelle approche de la santé.

 

Organisation du Service médical régional

Environ 50 médecins et un neuropsychologue travaillent à temps complet ou partiel au SMR BE – FR – SO. Ils sont répartis en 5 équipes (3 équipes à Berne et 1 équipe à Fribourg et Soleure). Les spécialités suivantes y sont représentées : médecine générale, chirurgie générale, médecine du travail, médecine interne, neurologie, neuropsychologie, orthopédie, pédiatrie, médecine physique et rééducation, psychiatrie, psychiatrie pour enfants et adolescents.